Script film Red Hand Flag

 

The Red Hand Flag

Production Lion Television pour PBS 2008

Script en Français du film

 

 Red Hand Flag | History Detectives | PBS

 

 

 

 

  Elyse Luray : Notre première Histoire enquête  sur un curieux drapeau  qui a pu être relié aux Soldats Africains- Américains  négligés par l’histoire.

 

 6 Avril  1917. Les Etats-Unis déclarent la guerre à l’Allemagne devenant officiellement partie de la première guerre mondiale qui a fait rage durant 3 ans . Plus de deux millions d’Africains Américains s’enregistrèrent  pour la mobilisation , avides de prouver leur patriotisme . Mais l’armée est ségrégationniste et la plupart de ces troupes ne sont pas autorisées  à combattre . Il y en a toutefois qui ne prendront pas un non pour une réponse …. Des hommes déterminés à se battre pour le pays qui les discriminaient .

Maintenant Anne Clarkson de Leesville ,  Caroline du Sud a acquis un drapeau singulier qui peut révéler une histoire oubliée à propos de la guerre qui termina  toutes les guerres.

 

Anne Clarkson : Quand j’ai mis  mes mains sur ce drapeau,  les cheveux se sont dressé sur ma tête . Je savais que j’avais quelque chose de spécial.

 

Elyse : Je suis Elyse Luray , et je vais  rencontrer  Anne pour découvrir ce qu’elle a trouvé.

 

Anne : Bonjour, venez à l’intérieur à l’abri du froid .

 

Elyse : Je vous remercie

 

Anne : Prenez un siège

 

Elyse : Si je comprend bien , vous êtes un vétéran  vous même ?

 

Anne : Eh bien, j’étais dans l’armée pendant 8ans et demi . Durant la guerre froide j’étais membre du bureau anti-terroriste en Allemagne  et puis durant la tempête du désert je fus un officier de sécurité , et  maintenant  je suis un vétéran  en retraite .

 

Elyse : Anne me montre le drapeau  et je n’ai jamais vu quelque chose comme cela.

 

Elyse : Oh Wow

 

Elyse : Qu’est ce qui a démarré votre recherche pour un drapeau ?

 

Anne : Quand je quittai l’armée , ma dernière affectation fut la base militaire de Fort  Jackson.

 

 

Elyse :  Anne m’explique que sa première affectation à Fort Jackson en Caroline du Sud , elle appris que quelque 80 ans plus tôt , le fort avait entraîné des Soldats Africains-Américains à Fort Jackson durant la première guerre mondiale.

 

 

 

Anne : Eh Bien, les unités noires furent embarquées au delà des mers jusqu’en France , mais il y avait beaucoup de tensions raciales en ce temps là et ils n’étaient vraiment  pas autorisés à combattre avec les unités blanches .

 

 

Elyse : Anne fit quelques recherches et appris que les soldats Africains Américains s’étaient battus au lieu de cela pour les Français. Ils étaient signalés avoir  marché  sous un drapeau Français.

 

 

Anne  : Et ce drapeau Français était supposé être bleu, blanc, rouge, comme un drapeau Français standard  et ils avaient cousu un petit drapeau Américain dans un coin . Aussi j’ai commencé à m’intéresser à ce drapeau.

 

 

Elyse : Après des années de recherche , elle a finalement trouvé ce drapeau à vendre sur Internet. Eh bien ce n’ est pas bleu , blanc , rouge ?

 

 

 

Anne : C’est là ou la confusion prend corps . Il a le petit drapeau Américain cousu  sur le coin en haut  qui est une des choses que les unités ont du faire avec leur drapeau. Mais en outre , je ne sais pas pourquoi ce drapeau est conçu de cette façon.

 

Ellyse : Donc , que voulez vous que je découvre pour vous. ?

 

Anne : Eh bien , une des choses  que je souhaite connaître est pourquoi le drapeau est rouge , blanc , rouge ? Et je voudrai savoir s’ils ont fait  campagne sous ce drapeau . ?

 

Elyse : Vous m’avez donné beaucoup d’informations pour débuter , plus que j’en obtiens   habituellement  . Je prendrai bien soin du drapeau  et je reviendrai vous voir et vous laisserai savoir ce que j’ai découvert.

 

Anne : Merçi beaucoup

 

 

 

Elyse : Ce n’est pas une période que je connais beaucoup mais le tissu parait  d’époque. Vous savez , la main rouge est un si remarquable symbole et je n’ai jamais vu quelque chose comme cela sur un drapeau avant .

 

Aussi c’est quelque chose qui mérite d’êtte creusé . Il y a un drapeau américain , et si vous le retournez il y en a un de l’autre coté également . Il y a 48 étoiles et l’Arizona était le 48ième Etat qui a rejoint l’union en 1912. La première guerre mondiale s’est déroulée de 1914 à 1918. Ainsi nous pouvons au moins savoir que ce drapeau  a pu couvrir cette période de la grande guerre. Il y a une date dessus. C’est dit 1918, mais comme commissaire priseur je ne prends pas cela réellement en considération parce que la date pouvait avoir été mise à n’importe quel moment.   

 

La première chose que je souhaite faire est confirmer que le drapeau d’Anne  est suffisamment vieux pour être de la première guerre mondiale.  L’expert textile Maree Dowdey a passé plus de 40 ans en  conservation  et restauration de vieux drapeaux et textiles .

 

Elyse : Voici mon drapeau . J’essaye de dater ce drapeau  à la grande guerre, aussi la première chose que je souhaite connaître  , c’est si le tissu est  de cette époque.

 

 

 

 

Maree :   Le tissu blanc, le centre ici est fait de lin . La trame de la main cousue sur celui çi  me dit que c’est de cette période de temps. La main est  faite de laine feutrée. Cela a été appliqué à la main sur la toile de Lin  et c’est pour moi authentique à cette période.  

 

 Maree : Habituellement aux défilés des troupes  quittant  le public, on brandissait ce type de drapeau , le drapeau en coton.

 

Elyse : Ah , bien sur. Ainsi c’était comme des souvenirs. ?

 

Maree : Oui

 

Elyse : Maree me dit que le drapeau américain sur l’autre coté peut être le plus important indice pour révéler l’origine du drapeau . C’est en soie et c’est similaire à d’autres drapeaux commémoratifs qu’elle a vu et qui étaient  fait par des Français pendant la guerre.

 

Maree : J’ai travaillé sur des pièces historiques  au cours des années .Je suis certaine que  cela fut fait par des français durant la guerre.

 

 

Elyse : Mais les Africains Américains  ont-ils réellement servi  sous ce drapeau .  Je vais rencontrer Russel Wolfe un expert des unités Africaines Américaines entraînées pour le combat à Fort Jackson.

 

 

 

Russel : Bonjour Elyse , Bienvenue à Fort Jackson.

 

Elyse : Russel , je suis en train d’enquêter sur un drapeau   . Pouvez vous me dire un peu plus sur les Africains américains qui ont servi ?

 

Russel : Plus de 700 000 Africains Américains se sont enrôlé   pour la mobilisation le premier jour , et plus de deux millions au total .

 

Elyse : Deux millions ?

 

Russel : Ils voulaient montrer  qu’ils étaient des américains loyaux , et aussi souhaitaient démontrer  qu’ils étaient les égaux des blancs américains qui étaient également  enrôlés pour la mobilisation.

 

 

Elyse : Russel me dit que quand les Etats-Unis rejoignirent la guerre en Avril 1917, l’armée U.S. permanente était de seulement 127 500 hommes . Mais en dépit de son urgent besoin , l’armée répugnait à utiliser des Africains américains au combat .

 

 

 

Russel : 400 000 environ furent appelé au service , mais très peu virent les combats . En ces temps, dans  la communauté américaine beaucoup de gens disaient que les hommes noirs  étaient soit inaptes au combat  ou bien ne voudraient pas combattre.

 

 

Elyse : Au début les hommes furent relégués aux unités de travail , déchargeant des bateaux     , construisant des chemins de fer et enterrant les soldats tués en action  mais les protestations forcèrent les politiques  à changer d’optique .

 

Russel : Il y avait des réticences de la communauté Africaine Américaine et ce qui en découla, c’est que l’armée fut forcée à former  deux divisions Africaines Américaines : La 92ième   division et la 93ième  division  temporaire .

 

 

Elyse : L’armée fit volte face . Mais il y a une complication  ….. Bien que la 92ième et 93ième  furent les premières unités noires entraînées au combat , en Europe,  elles furent transmises à l’armée Françaises .

 

Elyse : Les américains n’en avaient pas besoin ?

 

Russel : Les Français avaient combattu dans une guerre épuisante durant trois ans  et ils avaient  récemment souffert de pertes sévères  et ils avaient besoin d’hommes désespérément. L’appel  fut ‘’ S’il vous plait envoyez nous des hommes et les Etats-Unis répondirent avec ces 4 régiments .

 

 

 

Elyse : Les Africains Américains furent bien accueillis  par les Français qui avaient l’habitude de se battre avec leurs propres troupes coloniales d’Afrique.

 

Russel : Je pense que beaucoup d’Africains Américains furent choqués de voir qu’il y avait des gens qui ne leur faisaient  pas de discrimination  à cause de leur race  et je pense qu’ils apprirent , vous savez qu’ils pouvaient être égaux .

 

Elyse  :  Russel et moi-même , se rendent  dans le musée de Fort Jackson aussi je peus  lui montrer le drapeau d’Anne .  Mais il est également déconcerté . Ce n’est pas un drapeau Français qu’il reconnaît . Ce n’est pas non plus un drapeau associé à l’armée des Etats-Unis que les troupes auraient pu apporter .

                                                                

 

Russel : Ils auraient eu un drapeau standard de régiment de l’armée Américaine avec eux en France qui est significativement différent de celui çi 

 

 

 

Elyse : Russel suggère que je visite la salle du souvenir confédéré et le musée militaire , une salle d’archives qui compte pour  beaucoup sur l’histoire militaire de Caroline du Sud . Je vais rencontrer le chef conservateur , Sarah Wooton.

 

 

Elyse : Bonjour , enchantée de vous rencontrer           

 

Sarah : Enchantée également

 

Elyse : Ainsi  Sarah , premièrement  je souhaite vous montrer ce drapeau

 

Sarah : Eh bien je n’ai pas vu quelque chose comme cela avant  .

 

Elyse : Quoique Sarah n’a jamais vu notre drapeau , elle dit que la main rouge ressemble à quelque chose qu’ils ont dans leur collection .

 

Sarah :  Et je peus vous le montrer , si vous voulez bien venir et voir .

 

 

Elyse : Oui , ce serait formidable

 

Sarah : Ok

 

Elyse : Et je vois la main rouge

 

Sarah : Oui , oui , l’emblème de la main rouge est actuellement l’emblème de la 157ième Division Française qui servit sous les ordres du Général Mariano  Goybet .

 

Elyse : Sarah me dit que la 157ième Division du Général Goybet  était sur la ligne de front dans le combat avec les soldats Allemands et deux régiments américains furent attachés à ses forces à un moment critique en 1918. Cela peut être associé a l’emblème du drapeau de la main rouge .

 

Elyse : Sarah dit que les soldats Africains Américains du 371 et 372ième  ont acquis la gloire dans l’offensive décisive dans la région de Champagne en France . En moins de deux semaines de combat , ils eurent plus de 1600 pertes , la plupart dans les premiers jours . Mais ils firent barrage , et par la suite débordèrent  les positions allemandes . Pour leur courage au feu , les deux régiments furent récompensés de la croix de guerre et plusieurs hommes reçurent à la fois la légion d’honneur et l ‘ American Distinguished Service  Cross. Comme la guerre se terminait , le Général Français commandant fit l’éloge de ses troupes Africaines Américaines .

 

Sarah : Il dit  ‘’ La main rouge insigne de la division , vous remercie , il devint une main ensanglantée  qui pris les Allemands à la gorge et et leur fit demander grâce. Vous avez bien vengé nos glorieux morts .’’

 

Elyse : Ainsi nous avons  identifié la main rouge sur notre drapeau . Mais il ya un problème. Sarah confirme que le drapeau utilisé pour la division française était très différent du notre.

 

Sarah : Le drapeau de Division aurait du se composer du classique bleu , blanc , rouge .

 

Elyse : Et il y a un autre problème potentiel . Il apparaît que le symbole de la main rouge est officiellement abandonné  après la guerre .

 

Sarah : Et bien , les hommes du 371ième et 372ième  étaient très attachés  à cet emblème. Après la guerre le Colonel Perry Miles recommanda la main rouge comme l’emblème pour l’entière 93ième division .  Mais quand  il  recommanda  la main rouge comme emblème  pour la totalité de la division , . le quartier général fut horrifié de cette suggestion d’une main rouge , parce que pour eux , cela symbolisait une main ensanglantée et les tensions raciales étant ce qu’elles étaient en Amérique à cette période , ils pensaient  que cela pouvait envoyer un mauvais signal .

 

Elyse : La main rouge a-t-elle simplement disparu . ?

 

 

Sarah : Cela n’a pas complètement disparu . Nous voyons la main rouge réapparaître après la guerre en réunion de souvenir tel que ce ruban de réunion que nous avons affiché.

 

Elyse : Mais le drapeau n’est pas comme n’importe quel drapeau souvenir d’après guerre pour lequel Sarah est familière. Le drapeau d’Anne n’est pas le drapeau de la Division Française …. Mais ce n’est pas connecté avec les régiments Africains-Américains  après la guerre non plus . Je ne suis pas sur  de ce que je vais en faire . Mon service  a trouvé un descendant du Général Français  qui pris la tête des troupes Africaines Américaines au combat. J’ai trouvé et  rencontré Henri Goybet  qui est connu par le titre honorifique  ‘’Le Chevalier Goybet’’ Au Seven Regiment Armory (Arsenal du 7ième Régiment ) à New York . Après que nous avons visité les allées bordées par les Généraux Américains , Henri nous fait la lecture d’un  des ordres  à ses troupes.

 

 

             Tournage Red Hand Flag      sous le portrait  de  La Fayette  dans la                                                                                                                                                                              

 

 

 

Henri  ‘’ Je veus vous dire comme votre  chef  et comme un soldat du plus profond de mon cœur combien je suis reconnaissant .’’

 

Notre amitié a été cimentée dans le sang des braves , et un tel lien ne sera jamais brisé , Souvenez vous de votre Général ‘’           

 

 

Elyse : Ainsi, il était très fier de ses hommes  Africains Américains .

 

Henri : Oui il était très fier de ses troupes , oui.

 

Elyse : Avez-vous connu votre Arrière Grand père ?

 

Henri : Malheureusement non , parce qu’il mourut  en 1943.

 

Elyse : Mais le Général a laissé derrière lui un travail unique relatant l’histoire de la famille . Le livre de famille Goybet .  Wow ! C’est magnifique.

 

Le général a passé 40 années à enluminer minutieusement ce manuscrit unique.

 

Votre  Arrière Grand père a-t-il écrit a propos des hommes Africains-Américains sous son commandement ?

 

Henri : Oui il le fit dans une page du livre de famille.

 

Elyse : Henri sort une page , et là parmi les riches illustrations , je vois les 371ième et le 372ième régiments . La brève mention confirme que ces régiments Africains américains rejoignirent la division du Général Mariano Goybet.

 

Henri ‘’Division Main Rouge ‘’ Division Main Rouge, that is to say  ‘’Red  Hand ‘’.

 

Elyse : Aussi , je souhaite vous montrer ce drapeau  Maintenant avez-vous vu quelque chose comme cela auparavant ?

 

Henri : Oui

 

Elyse : Vraiment ?

 

Henri : Je connais ce drapeau et je pourrai vous le montrer dans le livre de famille.

 

Henri : Voici le drapeau

 

Elyse : Ce qu’Henri révèle sur la prochaine page met toutes les pièces du puzzle ensemble . Oh Regardez cela, je pense qu’Anne va être réellement excitée par tout ce que j’ai appris.

 

Elyse : Connaissez vous sa signification ?

 

Henri : Oui parce qu’il s’agissait de son drapeau personnel .

 

Elyse : La première question que vous aviez pour moi était   . Ce drapeau était il de la première guerre mondiale ?

 

Anne : oui       

 

Elyse : Et je suis heureux de vous dire que le drapeau est d’époque.

 

Anne : Oh c’est fantastique.

 

Elyse : Henri me dit  que dans l’armée Française les couleurs rouge, blanc, rouge sont utilisées pour identifier le Général commandant une division d’Infanterie. Le drapeau  d’Anne est  actuellement un drapeau de Commandement , ou fanion ….Une identification personnelle qui aurait marqué la position du Général Gobet ou du poste de commandement. . Bien que le 371ième régiment s’est dissout après la guerre , c’est évident que la main rouge dans ce fanion demeura un très puissant symbole pour eux tout au long de leur vie .

 

Anne : Oh mon dieu . Oh j’en ai des frissons . Oh  c’est fantastique ! Oh c’est absolument incroyable.

 

Elyse   Anne ce que vous avez trouvé est réellement une pièce  unique de l’histoire Africaine américaine  et il a une grande histoire à raconter.

 

Anne : C’est incroyable . Maintenant ce drapeau signifie beaucoup plus pour moi.  Merci beaucoup pour m’apporter cette histoire.

 

Elyse : Soixante dix ans après que la grande guerre fut terminée , un membre de la division main rouge entra dans les livres d’histoire  et il a une grande histoire à raconter.

 

 

Le 28 Septembre 1918 , seulement six semaines avant la fin de la guerre , le Caporal Freddie  Stowers fut tué en action pendant qu’il ralliait les hommes du 371ième  Régiment d’infanterie  dans une attaque sur un nid  de mitrailleuses . Son officier commandant le proposa  pour la medaille d’honneur du congrès . 127 médailles furent  décernées durant la guerre . . mais aucune  des Africains Américains . Mais le 24 Avril 1991, 73 ans après sa  mort , Freddie Stowers fut honoré de manière posthume avec un long retard de la médaille d’honneur. Sur les 400 000 Africains Américains qui ont servi dans la grande guerre , Freddie Stowers est l’unique à avoir reçu la médaille d’honneur du congrès , la plus haute récompense américaine pour héroisme  militaire.       

 

 Livre de famille Goybet : Page consacrée à la division Main Rouge ''Re

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site